1ère partie

MONT D'OR  1ère partie

 


 

 

Samedi 21 juin 2014

Le rendez-vous est donné sur l'aire de camping-car de Métabief. Nous sommes 7 cavaliers  à nous retrouver en cette belle matinée, pour deux journées de rando sur le massif du Mont d'or, dans le Doubs. Avec l'aide de notre ami André, qui va nous guider tout au long du week end.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

télésièges du Morond, en activité pour les vététistes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l'étape du midi nous faisons halte au Gros Morond, à 1350 m d'altitude, en face de la réserve d'eau de la station.

Le soleil cogne, mais il y a un petit air frais qui nous permet de ne pas trop souffrir de la chaleur, mais gare au coup de soleil ce soir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous repartons direction les crêtes du Mont d'Or. De là on a une vue à 360°, côté France et côté Suisse. Et nous avons de la chance car le temps est assez clair , pas trop de brume sur la chaîne des Alpes, on aperçoit même le Mont Blanc.

téléskis de Super Longevilles

Téléskis de Super Longevilles

lac de Remoray

au fond, le lac de Remoray

le sommet

                                                  ..... le toit du Doubs, 1463 mètres

 
Point de vue à 360°

Culminant à 1463 mètres d’altitude le Mont d’Or se caractérise par ses pentes douces côté français et ses hautes falaises côté suisse. Il offre son relief aux activités de la station de Métabief

Une large palette d’activités

En hiver, le Mont d’Or est l’endroit idéal pour un séjour à la neige dédié à la glisse grâce aux 26 remontées mécaniques qui vous mèneront sur 43 km de pistes de ski alpin. Les non skieurs pourront aussi rejoindre le sommet lors d’une promenade en raquettes. En été, ce qui fait la particularité du Mont d’Or, c’est l’étendue de ses pistes de VTT. Toutes les pratiques y sont possibles de la randonnée à l’enduro en passant par la descente.

Station mondialement réputée depuis qu’elle a accueilli les championnats du monde de VTT en 1993, Métabief et le Mont d’Or proposent aussi de belles randonnées vers des belvédères saisissants d’où décollent les parapentes.

Alors laissez-vous guider au milieu de l’alpage, où les quelques soixante chalets font partie du paysage. Avec tact et discrétion, vous aurez aussi peut être la chance d’évoluer entre les chamois agiles, les génisses montbéliardes ou quelque autre espèce des montagnes jurassiennes.

(extrait du site www.montagnes-du-jura.fr)

Bernard et ses dames ...

 

 

la petite échelle

La Petite Echelle

C'est ici que nous passerons la soirée et la nuit. Restaurant et ferme d'alpage, elle acceuille randonneurs ainsi que génisses en été.

A seulement 350 mètres de la frontière suisse, et à 1148 mètres d'altitude, elle est accessible par la route en été, jusqu'aux premiers flocons. Après il faut chausser les raquettes. Idéalement situé pour les randonnées, aussi bien sur le Mont d'Or que sur la Dent du Vaulion, le site offre la possibilitée de nuit en demi pension en yourtes ou en hutte. Nous avons donc réservé une des 4 yourtes, pouvant contenir jusqu'a 12 personnes chacunes.